Les habitants au pied de la première fresque : « C’est sympa, c’est marrant, ça interpelle »

 

Au pied de la première fresque de Rezé, au 2 allée Théophile Gautier, les commentaires des habitants de Rezé Château vont bon train ! Ambiance.

 

« Ils doivent avoir chaud les gars ! », « Elle est belle cette peinture », « C’est génial ! », « Il a un gros nez »… Tels sont les commentaires entendus au pied de la première fresque de Rezé, réalisée par Ador et Semor sur les thèmes du voyage et de la mobilité. Les habitants de Château Rezé semblent en effet se sentir concernés, quel que soit leur âge. Beaucoup passent à pied, en vélo ou en voiture, et s’arrêtent. Ils commentent, donnent leur avis, échangent parfois avec les artistes.
Depuis le 19 juin, date du lancement de la peinture sous une grosse chaleur, de nombreuses personnes se sont en effet attardées au pied du mur. Ainsi de cette dame, à chaque promenade de son chien : « Ça va ? Vous n’avez pas trop chaud ? C’est beau ! ». Un monsieur qui habite à côté passe en vélo et s’arrête lui aussi : «  ça fait plaisir de voir ça. Ça change et puis au moins, on a quelque chose. C’est un style, chacun son style ! C’est une chose comme une autre ! En tout cas, ça change du béton et de l’ardoise. Et puis, c’est vraiment chouette ! ».

« Ça donne le sourire »

Un automobiliste qui passe par là fait une courte pause : « j’adore » dit-il, « c’est sympa ». Un couple d’anciens est du même avis : « je trouve ça pas mal ! J’aime mieux que le Toucan, là bas, à côté. Et puis si ça ne plaît pas, on ne regarde pas et puis c’est tout ! ». Pour sa part, une habitante de la Trocardière estime que « c’est très joli. Ça donne de la gaité. Je trouve ça très bien, même si je suis une petite mamie ! ». Un ado en vélo lui, regarde la fresque et dit : « ça va… Ça donne le sourire ».
À côté, la sonnerie de l’école Pauline Roland retentit, c’est la fin de journée. Des parents et des enfants s’attardent alors devant la peinture en cours. Lana en fait partie : « C’est trop beau. J’aime bien la banane, et puis on voit le corps et les pattes du pingouin, et son nombril. Mais pourquoi ils vont pas faire ça sur mon immeuble ? J’aimerais bien qu’ils dessinent une princesse et un prince charmant ».

« Pour le quartier, c’est bien »

Un riverain de l’allée Théophile Gautier arrive et regarde à son tour : « Je me demandais ce qu’ils faisaient. Je croyais qu’il y avait encore des travaux. Du coup, je suis descendu promener mon chien et je me suis dit que j’allais aller voir ce qu’il y a. C’est beau. Et pour le quartier c’est bien. Et au moins ça se voit. C’est pas des tags moches. »
Et puis il y a les connaisseurs, comme cette dame qui connaît bien le travail d’Ador et Semor, et qui suit le projet « Parade, Balade et Distorsion » depuis le début : « j’ai l’habitude de voir leurs graffs sur les bords de Sèvre. Là, je suis venu voir la réalisation. C’est sympa, c’est marrant, ça interpelle, ça me fait réfléchir. Chacun peut imaginer ce qu’il veut en fonction de ce qu’il voit ».
Sylvie elle aussi suit la fresque de près depuis le lancement du projet et regarde régulièrement le blog. Cette fois, elle a emmené sa soeur Dany : « j’ai pensé à eux à cause des températures. Ils ont dû avoir chaud. J’essaye de venir tous les jours faire des photos, pour voir l’évolution. C’est forcément bien ! », sourit Sylvie. Et de conclure : « Je trouve ça super sympa. Et puis au moins ce n’est pas des tags, c’est de l’art ».

Image module
div#stuning-header .dfd-stuning-header-bg-container {background-image: url(http://paradebaladeetdistorsion.com/wp-content/uploads/2017/04/dessin-PBD-site.png);background-color: #ffffff;background-size: contain;background-position: center center;background-attachment: scroll;background-repeat: no-repeat;}#stuning-header div.page-title-inner {min-height: 550px;}