Stéphane Loquais, habitant du quartier : « c’est marrant et excellent ! »

 

Habitant de Rezé Château depuis son adolescence, Stéphane Loquais est séduit par le projet « Balade, Parade et Distorsion ». Il connaît Ador depuis l’école primaire et donne sa vision de la fresque réalisée 2 allée Théophile Gautier.

Stéphane Loquais, 32 ans, est content ! À l’occasion de la première fresque peinte à Rezé, il a retrouvé Ador, qu’il connaît depuis l’école primaire ! « J’ai entendu parler de la fresque, je suis venu voir et j’ai reconnu Ador. On était ensemble à l’école Urbain Leverrier à Bouguenais les Couëts, en CE1-CE2. Je me souviens qu’il dessinait beaucoup et très bien déjà tout petit. C’était quelqu’un de gentil, d’agréable. Après on s’est perdu de vue, j’ai déménagé de Bouguenais. Mais je l’ai retrouvé au collège La Neustrie quand je suis venu à Château en 1998. Je l’ai revu, on se parlait, on se disait bonjour. Là on se retrouve un peu, c’est cool ! ».
Le jeune homme s’est ainsi attardé tous les jours autour du chantier et a assisté à l’évolution du travail. « C’est marrant et excellent ! Le noir des ardoises, ça fait bien ressortir la peinture », estime t-il. Et de laisser libre cours à son imagination : « le personnage du dessin, on dirait qu’il vient partager ce qu’il a sur le dos. Il arrive, il est content de venir ici, il est sociable, il partage tout ce qu’il a avec les gens. il vient faire partager sa joie. Ça met de la bonne humeur quand on le voit dans cette perspective. Et le pansement, c’est parce qu’il a voyagé partout avec son grand nez et qu’il s’est cogné ! Tout le monde peut interpréter, donner son idée du personnage. Moi quand je vois ça, ça me donne envie de sortir mes crayons et de redessiner. »

L’envie de bouger

Rezéen depuis 1998, Stéphane est ainsi totalement séduit par le projet : « C’est une bonne idée, ça met beaucoup de couleurs, de gaité  dans le quartier. J’y vis, je sais comment c’est ». Arrivé à Château à l’âge de 13-14 ans après un passage par Nantes et la campagne, il y a grandi et passé toute son adolescence. Il garde de bons souvenirs des jeux avec les copains : « on jouait au foot tout le temps au Rigolo Square. On participait aux tournois de foot inter-quartiers. On allait aussi beaucoup à la piscine de Rezé. On faisait un peu de vélo. »
Pour autant, aujourd’hui, il aimerait bouger : « Le quartier, c’est pas la vie non plus, on aimerait le quitter. il y a trop de problèmes avec les voisins, trop de choses qui donnent envie de partir d’ici. J’aimerais bien rester à Rezé, ou bien aller à l’étranger, ça me tente bien aussi, par exemple La Réunion. J’aime l’aventure, les endroits un peu exotiques, j’aime ce qui est beau, la nature. »
Pour autant, Stéphane souligne que beaucoup de choses se font à Rezé Château : « l’ARPEJ par exemple, c’est sympa pour les enfants. Ils font des animations, des ateliers autour de la peinture… ». Quant à la fête de quartier, le jeune homme avoue ne pas tellement y participer : « Je n’y vais pas souvent. Ça dépend de mon humeur et des gens que je veux voir. » Nul doute qu’il sera cependant présent à celle du samedi 1er juillet, date à laquelle les fresques seront inaugurées !

Image module
div#stuning-header .dfd-stuning-header-bg-container {background-image: url(http://paradebaladeetdistorsion.com/wp-content/uploads/2017/04/dessin-PBD-site.png);background-color: #ffffff;background-size: contain;background-position: center center;background-attachment: scroll;background-repeat: no-repeat;}#stuning-header div.page-title-inner {min-height: 550px;}