La semaine de quatre collégiens avec l’équipe de « Parade, Balade et Distorsion »

 

Quatre jeunes du collège Allende ont passé une semaine avec l’équipe de « Parade, Balade et Distorsion ». À l’heure du bilan, tous se sont montrés satisfaits.
Réalisation d’enquêtes métiers, d’interviews et de photographies. Rencontre avec le directeur de l’agence Habitat 44 de Rezé. Visite du fabricant de peintures et d’enduits BEMR. Découverte de l’ancienne prison de Nantes à l’occasion de la résidence d’artistes « Entrez libre », pour le Voyage à Nantes 2017. Découverte de l’association Pick Up Production. Visite des locaux de la Semitan. Initiation au graffiti avec Ador et Semor. Tel était le programme de quatre collégiens en 4eme au collège Allende, accueillis par l’ADPS (Agence Départementale de la prévention spécialisée) et par l’équipe de « Parade, Balade et Distorsion » du 19 au 23 juin.
Objectifs de ce stage : « la découverte de professionnels et l’accès à la culture », explique Jérémy, éducateur spécialisé stagiaire, qui a accompagné les jeunes toute la semaine, avec Marie et Jean-Claude, éducateurs spécialisés à l’ADPS. Le vendredi, à l’heure du bilan, Karenn, Daniel, Mohamed et Feyssan étaient contents ! Tous ont donné leur avis et préférences sur le programme. Résultat : la visite de la prison de Nantes, près de l’ancien Palais de Justice, a fait l’unanimité !
« C’est trop bien d’aller dans une prison. On a vu les cours des détenus où ils allaient en promenade et le PC sécurité », explique Karenn. « C’est bizarre de voir une prison abandonnée. On ne voit pas ça tous les jours. Il y avait des endroits sombres, du caca d’oiseaux et des bruits bizarres », raconte Daniel. « On a vu les cellules, elles sont petites », précise Mohamed. Feyssan lui, a bien aimé voir les peintures en cours : « c’était super bien ! »

 

« C’était génial ! »

La visite de la Semitan a également intéressé les jeunes : « j’ai bien aimé le PCC et le tram électrique » (Mohamed), « C’était pas mal, j’ai appris des choses sur le tram, par exemple que ça coûte cher » (Daniel), « La Semitan, j’ai adoré ! Je n’ai rien appris car je savais déjà, j’ai déjà visité l’entreprise » (Feyssan). Karen elle, n’a pas spécialement aimé. Tous ont en revanche adoré l’atelier d’initiation au graffiti, proposé par Ador et Semor au Centre Socio-Culturel de Rezé Château : Karen a « beaucoup aimé »,  Mohamed s’est amusé à écrire « Nina » et Feyssan a graffé à la façon de Keith Haring. « C’était vraiment bien. Je n’avais jamais peint à la bombe. C’était un peu difficile à manier au début », commente Daniel qui a passé une bonne semaine : « ça m’a plu »

 

Image module

 Karenn aussi : « j’ai découvert plein de trucs ». « C’était bien, c’était cool. Ador et Semor dessinent bien », résume Mohamed. De son côté, Feyssan est prêt à recommencer : « c’est une très bonne semaine. C’était génial. Tout m’a plu. Communiquer avec les gens, avec l’équipe, avec les passants. Je trouve le projet très bien, et je reviens pour la deuxième semaine de peinture ».

 

« Energie et enthousiasme »

Pari réussi donc pour l’équipe de l’ADPS : « c’était une bonne semaine, un bon groupe, une bonne dynamique », souligne Jérémy. « C’était intéressant, le contact avec les habitants s’est bien passé, je pense qu’ils ont appris des choses. Ils ont fait beaucoup de visites. L’exposition dans l’ancienne prison, c’est un luxe de voir en avant-première les artistes, de pouvoir discuter avec eux, c’est chouette ».
Pour le jeune éducateur, « Parade, Balade et Distorsion » est un « projet hyper intéressant » : « c’est bien de créer un espace pour discuter avec les habitants. Et intégrer les jeunes là-dedans, ça récrée du dialogue, ça les valorise. J’ai apprécié la disponibilité et l’accessibilité des artistes aux jeunes et aux habitants. Ils ont pris le temps d’expliquer, de parler. » Des artistes contents de la semaine eux-aussi : « j’ai trouvé la semaine bien, et le rythme pas mal. C’était partagé entre le travail sur le mur et des pauses en bas. On a eu du temps pour échanger et discuter avec les habitants. Les jeunes se sont tous investis à différents degrés. C’était bien cool. On a beaucoup discuté, on s’est moqué de la peinture, on a blagué sur un certain nombre de choses. C’était une bonne semaine en peinture, en relationnel et en découverte du quartier », considère Semor.
Adore lui, souligne « la grosse énergie partagée et un bon enthousiasme. Cela a généré des discussions et de la complicité entre nous. C’était un super prétexte pour réunir les gens autour des couleurs, dans la bonne humeur. C’était une excellente semaine, ça s’est hyper bien passé, c’est exactement ce que l’on voulait : générer de l’énergie et réunir les gens. Des familles, des enfants, des anciens sont venus discuter deux minutes, c’était bien ! » Une expérience collective que les jeunes ne sont sans doute pas prêts d’oublier !

Image module
div#stuning-header .dfd-stuning-header-bg-container {background-image: url(http://paradebaladeetdistorsion.com/wp-content/uploads/2017/04/dessin-PBD-site.png);background-color: #ffffff;background-size: contain;background-position: center center;background-attachment: scroll;background-repeat: no-repeat;}#stuning-header div.page-title-inner {min-height: 550px;}