Jeannine Cauderlier, médiatrice sociale : « une aide au quotidien »

 

Médiatrice sociale à Orvault Plaisance depuis 17 ans, Jeannine Cauderlier parle de son métier et du quartier.

 

Depuis 17 ans, Jeannine Cauderlier est médiatrice sociale à Orvault Plaisance. « Je travaille pour la Ville. Je fais de tout. Je suis le trait d’union entre les institutions et les habitants, je donne un petit coup de pouce. Je fais de l’accompagnement pour des démarches, administratives par exemple. Ça peut être aussi la mise en place d’échéanciers, des rencontres avec des huissiers… Je suis une aide au quotidien pour des questions de la vie de tous les jours », explique t-elle.
Un métier qu’elle adore : « c’est une passion. Je crois vraiment au vivre ensemble et à la solidarité, j’essaye de le vivre et d’être à l’écoute des autres », ajoute t-elle, toujours heureuse de « découvrir plein de cultures, plein de personnes humainement. »

« Vivre ensemble »

200 habitants par an sont ainsi accompagnés par Jeannine, des jeunes mais surtout des adultes et des familles qu’elle aide à s’installer. « Comme c’est un quartier prioritaire, il y a des aides. Ils choisissent ce qu’ils veulent, on achète le matériel et après ils font. On trouve des personnes pour leur donner un coup de main en tapisserie, nettoyage, peinture… », poursuit la médiatrice sociale qui travaille en partenariat. « Tout seul, on n’est rien. Je travaille avec les bailleurs, les assistantes sociales, Nantes Métropole, le Centre Socio-Culturel, l’Union des Habitants de Plaisance, avec toutes les personnes appelées à être dans le projet des habitants que j’accompagne. »
Sans cesse interpellée et sollicitée, « débordée par les coups de fil », Jeannine ne compte pas ses heures sur le terrain et à la permanence « Layscale », située rue du Lay. « C’est un lieu pour accueillir les habitants. Des bénévoles sont présents le mercredi après-midi et le jeudi matin. Il y a du monde. » Le « Café des parents », organisé cinq fois par an, connaît également un bon succès : « on se rencontre sur un thème choisi par les habitants. On apprend vraiment à vivre ensemble. »

Des petits réseaux d’habitants

Par ailleurs bénévole au Secours Catholique depuis trois ans, Jeannine souligne l’importance d’ « aller vers les autres ». C’est ce qu’elle a fait en arrivant dans le quartier, en 1991 : « je suis venue là par hasard. Je ne connaissais personne mais je m’y plaisais beaucoup. J’habite désormais à côté de Plaisance, tout près, mais j’aimais beaucoup ce quartier. Je vivais au 10eme étage, la vue était exceptionnelle. Ça donnait sur un terrain de foot, donc c’était calme. L’appartement était bien », se souvient-elle.
Originaire du Nord de la France « où les cités ouvrières sont plus pauvres qu’ici », Jeannine a également vécu en région parisienne, dans le sud et à Lyon avant d’arriver à Orvault. « Humainement, c’est intéressant de changer de lieu, ça invite à l’humilité », dit-elle. À Plaisance, elle constate que « la particularité du quartier, ce sont les petits réseaux d’habitants. Ils se regroupent par âges, par communautés. Les enfants et les animaux, notamment les chiens, permettent d’avoir du lien. » Elle note aussi que « beaucoup d’adultes veulent un travail. Plaisance fait partie des 15 quartiers prioritaires. Au niveau des ressources, c’est très bas. Il y a beaucoup de besoins. »

Un langage avec des couleurs

D’où l’importance des choses qui se font dans le quartier, comme les fresques par exemple : « Il faut vraiment s’arrêter et regarder. Sur un quartier comme le nôtre, je trouve ça important. C’est de la culture là aussi, un autre langage. Et puis ça permet de rencontrer des graffeurs. Ce sont des gens de l’extérieur qui viennent dans le quartier, du coup on vit ensemble. Ça invite à regarder le monde autrement », considère Jeannine.
Et de conclure : « c’est bien pour le quartier, c’est bien pour tout le monde. C’est de l’inhabituel. On a besoin de choses inattendues, surprenantes. C’est un autre langage avec des couleurs. Il y a du rêve, on développe l’imagination, ce n’est pas rien ! »

Image module
div#stuning-header .dfd-stuning-header-bg-container {background-image: url(http://paradebaladeetdistorsion.com/wp-content/uploads/2017/04/dessin-PBD-site.png);background-color: #ffffff;background-size: contain;background-position: center center;background-attachment: scroll;background-repeat: no-repeat;}#stuning-header div.page-title-inner {min-height: 550px;}